Présentation

Ces dernières années, on assiste à un intérêt croissant pour les études de connectivité à diverses échelles (microrégionale, régionale et inter-régionale) à travers le bassin méditerranéen. L’intérêt renouvelé pour ce type de problématique résulte, très certainement, des questions posées actuellement sur les contacts entre plusieurs cultures et sociétés à la fois anciennes et contemporaines. C’est dans ce cadre épistémologique que s’insère notre projet de recherche qui se concentre sur des questions de mobilité et d’échanges dans le monde égéen, et audelà, de l’Âge du Fer à l’époque archaïque (ca 1200- 500 av. J.-Chr.). Une attention spécifique sera consacrée à deux sites côtiers, situés sur les deux plus grandes îles de l’Egée, la Crète et l’Eubée. Lefkandi en Eubée et Itanos en Crète offrent l’unique opportunité d’examiner les dynamiques des interactions et le fonctionnement des réseaux régionaux et inter-régionaux durant une période caractérisée par des développements majeurs qui vont transformer la Méditerranée en une Mer vivante et tout particulièrement interconnectée.

Promotrices

  • Athena Tsingarida, Centre de Recherches en Archéologie et Patrimoine (CReA-Patrimoine), ULB
  • Irene Lemos, Classics and School of Archaeology, Université d’ Oxford